Menu
Culture / Litterature

Le Destructuralisme libérateur, un manifeste d’Audrey Ouazan

Le Destructuralisme libérateur, c’est un nouveau mouvement littéraire et artistique, qui se veut proche de tous. Car, comme le dit l’autrice de ce manifeste, qui est également la créatrice de ce mouvement, nous possédons tous une part de créativité en nous qui ne demande qu’à être mise au jour !

Tout commence le jour où Audrey Ouazan, qui a fait des études de droit, se lance dans l’écriture d’un roman. Elle qui était destinée à devenir juriste, sa passion pour la littérature la rattrape et elle rédige sept cents pages en seulement cinq semaines. Dans un premier temps, l’écriture de cette première ébauche de roman avait pour but l’amusement et la détente. Mais en y regardant de plus près, principalement au niveau de la structure et du contenu de ce texte qui avait été écrit de façon très spontanée, l’autrice se rend compte qu’elle a inventé quelque chose de nouveau, et de très différent de ce qui se lit d’ordinaire. Ce roman, qui semblait de prime abord ne posséder aucune structure, était pourvu d’une logique et d’un dynamisme certains. C’est alors qu’elle a découvert qu’elle avait créé un tout nouveau mouvement littéraire et artistique !

Le destructuralisme libérateur, par Audrey Ouzan

C’est dans son livre intitulé « Le Destructuralisme libérateur » que la créatrice du mouvement nous explique tout sur ce mouvement. Et ce qu’il est intéressant de voir à la lecture de ce manifeste, c’est que l’autrice mêle la théorie à la pratique pour bien faire comprendre à ses lecteurs de quoi elle parle. C’est ainsi que se côtoient deux formes d’écriture dans ce livre : d’une part on y trouve une écriture dite « classique » que l’on a l’habitude de trouver dans les manifestes et les guides ; d’autre part on y découvre une écriture bien plus « artistique », plus belle car plus spontanée.

Un nouveau mouvement littéraire et artistique

Le mouvement Destructuralisme libérateur nous incite à briser les codes, à déstructurer nos habitudes, afin de nous libérer artistiquement parlant. C’est dans la liberté que l’être humain se sublime, dévoile ses talents cachés, et laisse libre cours à son expression. « Le Destructuralisme libérateur est une proposition de réponse à l’éternelle question de la quête de l’inspiration, il est un mode d’emploi de la créativité. » Ce manifeste, qui se veut assez théorique pour le moment, sera suivi par une approche plus concrète avec le projet sociétal Cursus Honorum. Ce projet est destiné à développer la créativité à l’échelle de la société, à la professionnaliser, et à faire reconnaître des talents inconnus.

Des formations d’enseignement créatif

Afin de mettre en pratique ce mouvement artistique et littéraire qui, rappelons-le, s’adresse à tous, Audrey Ouazan propose des formations pour enseigner la créativité aux jeunes et aux adultes selon des méthodes qu’elle a élaborées elle-même à partir de son mouvement. Elle enseigne aussi la méthodologie en sciences humaines, philosophie et droit. Elle enseigne également la littérature, ainsi que l’art de la structure et de la rigueur dans une démonstration.

Le Destructuralisme libérateur, c’est un nouveau mode de pensée et même une philosophie novatrice où l’art dans sa globalité est au centre de notre existence. Il faut changer les mentalités et éveiller les consciences à la puissance de l’art et de la créativité. C’est cette puissance qui apportera le progrès dont la France, qui est entrée dans un vide artistique, a besoin pour renaître.

Ce manifeste est très facile d’accès. Il s’adresse à tous, artistes ou non, qui pensent que le fait de mettre en avant la créativité peut faire bouger les choses !

Site de l’auteur : https://audrey-ouazan.com/

Site d’Universita Honorum : https://universita-honorum.com/

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.