Menu
Drinks / Gastronomie / L'Art de Vivre

L’Armagnac et ses 4 mousquetaires

Les secrets de l’Armagnac

Armoric-Paradis-300x200 L'Armagnac et ses 4 mousquetaires

Le BNIA, Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac nous dévoile  les 4 principaux cépages qui composent et forgent cette eau-de-vie de caractère : le Baco, l’Ugni-Blanc, la Folle Blanche et le Colombard.  Ils la composent, la nourrissent, l’inventent et la réinventent, ils se subliment entre eux ou se suffisent à eux-mêmes. Parmi 10 cépages autorisés par l’AOC dans l’élaboration de l’Armagnac. Comme les Trois Mousquetaires, ils sont quatre et eux aussi, ont une histoire à raconter.

 

 

Ebaco – Le Mousquetaire Hydride

arma-200x300 L'Armagnac et ses 4 mousquetaires

Inventé par François Baco, c’est est le seul cépage hybride accepté dans une AOC. Pour sauver le terroir armagnacais, François Baco associa divers plants pour créer un cépage robuste et résistant. Il classa et numérota les rangs de ses expériences et remarqua les qualités du 22e pied de la rangée A, fusion entre la Folle Blanche et le Noah, d’où naîtra son nom, Baco 22A. Ce cépage, présent à 28% sur le sol armagnacais, est particulièrement adapté aux sols sablonneux du Bas Armagnac, où il donne aux eaux-de-vie de la rondeur, de la suavité et des arômes de fruits mûrs, particulièrement après un long vieillissement. C’est un cépage robuste, qui nécessite une utilisation moindre de traitements phytosanitaires, il s’inscrit dans l’air du temps des pratiques viticoles plus éco-responsables.

 

L’Ugni Blanc – Le Mousquetaire Roi

Le cépage de distillation par excellence. Venu tout droit d’Italie, sous le nom de Trebbiano, l’Ugni Blanc est très apprécié pour sa résistance à l’Oïdium : maladie de la vigne qui impacte la qualité du produit fini. Très résistant aux gelées particulièrement adapté aux sols argilo calcaires. Il représente 49%de la plantation et fait de lui le cépage majoritaire sur le territoire armagnacais. L’Ugni Blanc donne des vins peu alcoolisés, qui une fois distillés, produit des armagnacs fins et de qualité.

La Folle Blanche – Le Mousquetaire Historique

arma_Bouteilles-2-300x200 L'Armagnac et ses 4 mousquetaires

 

Le cépage le plus vieux et le plus fragile du vignoble armagnacais. Cultivée en petite quantité (5%), la Folle Blanche a souffert du phylloxera et ne représente qu’une petite partie du vignoble. Très fragile, elle demande beaucoup d’attention et de soins et se plaît particulièrement sur les sols sablo-graveleux où elle offre des grains de raisins bien ronds, blancs-verts. La Folle Blanche est très appréciée pour ses notes florales et fruitées : nectarine, pêche, poire et encore plus. Elle fait le succès des jeunes Armagnacs et des Blanche Armagnac, en dégustation seule ou en cocktails.

Le Colombard – Le plus secret de Mousquetaire

Utilisé dans les vins blancs, dont les Côtes de Gascogne, le Colombard est lui aussi prisé dans la production de l’Armagnac. Présent à 18% sur le terroir armagnacais, ce cépage sensible se distingue par ses notes très fruitées. Des arômes épicés sont très appréciés en assemblage pour rehausser le vin. En monocépage ou en assemblage, ces cépages font la fierté du territoire gascon, tout comme le plus célèbre des mousquetaires, d’Artagnan, originaire du Gers. A lorsque l’assemblage permet d’agir sur l’équilibre d’un Armagnac, le monocépage lui, à l’avantage d’exprimer pleinement les particularités d’un seul cépage. Des caractères différents, une identité propre à chacun, ces 4 cépages phares se complètent à merveille pour offrir des Armagnacs intemporel.

BNIA
Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.