Menu
Gastronomie / L'Art de Vivre / Restaurants

Frédéric Anton aux commande du Don Juan II

Le chef étoilé Frédéric Anton aux commande du 1er bateau étoilé Don Juan II

Fréderic Anton, originaire de Nancy, est un chef étoilé accompli dont on ne doute plus du talent. Sa manière de gérer les parfums ainsi que les arômes le place comme une figure emblématique de la gastronomie française.

On ne vous présente plus ! Meilleur ouvrier de France, 3 étoiles au Guide Michelin, 1ère étoile pour votre restaurant le Jules Verne seulement 6 mois après son ouverture… Qu’est ce qui caractérise l’excellence  « Anton » ?  

Frédéric Anton

 

Pour l’ouverture du Don Juan II, je n’ai pas essayé d’inventer un nouveau style. Je poursuis mon chemin, en faisant ma cuisine, qui est une cuisine d’auteur, qui part du produit pour créer un moment magique. Le Don Juan II est un restaurant gastronomique. Dès lors, c’est la même exigence que pour Le Pré Catelan ou Le Jules Verne.

 

 

Depuis petit vous saviez que le monde de la gastronomie était fait pour vous ?

 

J’ai découvert le monde de la gastronomique un peu par hasard. Jeune, je voulais plutôt être ébéniste. Finalement, le hasard m’a conduit à la cuisine. Mais j’y ai trouvé ce travail d’artisans qui façonne un produit, comme le fait un menuisier avec le bois par exemple.

Un projet que vous avez particulièrement préféré ?

 

Impossible de mettre un projet plutôt qu’un autre ! J’ai la chance de m’exprimer dans des lieux incroyables. Donc je suis très heureux de tous mes projets.

Quel événement vous a le plus marqué dans votre carrière ?

 

C’est difficile de répondre à cette question ! Je pourrais citer tellement de moments ou de rencontres qui m’ont marqué depuis tant d’années … Mon arrivée au Pré Catelan en 1997 est évidemment un moment important de mon parcours. La troisième étoile, 10 ans plus tard aussi, bien sûr.

Vos inspirations au quotidien pour votre cuisine ?

 

L’inspiration peut venir de partout …. D’un produit, par exemple. Quand c’est la saison des asperges. Elles arrivent, on commence à les travailler, on les découpe, on les cuit, on les assaisonne …. C’est ça le métier de cuisinier.

 

Vous êtes le seul et l’unique chef d’un bâteau-restaurant étoilé. Quel sentiment cela procure ?

Frédéric Anton

Je suis vraiment très heureux de cette reconnaissance pour Le Don Juan II. Cette première étoile pour un restaurant sur un bateau valide l’objectif que nous nous sommes fixé avec toute l’équipe : Faire de la Seine une destination gastronomique incontournable à Paris ! Le Don Juan II est un restaurant avant tout.

Parlez nous de l’expérience gastronomique à vivre sur le Don Juan II ?

 

L’expérience sur le Don Juan II, c’est une alchimie entre le meilleur de la gastronomie française, le cadre magnifique d’un yacht « art déco » et vue sur Paris par sa plus belle avenue, la Seine.

Quel(le) ambition/objectif avez-vous pour ce bateau-restaurant déjà très prometteur ?

Depuis le début de l’aventure, notre ambition est de faire du Don Juan II une adresse gastronomique incontournable. L’expérience est absolument unique et l’assiette doit être à la hauteur !

 

Un plat dont vous êtes particulièrement fier de proposer/de travailler ? (Sur le Don Juan ou dans vos autres établissements)

 

Pour moi, ce sont les clients qui décident qu’un plat devient un plat signature, pas les chefs eux-mêmes. Je pense que la raviole de langoustine, par exemple, fait partie de ces plats qui sont reconnus et pour lesquels les clients viennent.

 

D’autres projets pour 2022 et les années à venir ?

Il faut toujours avoir des projets, c’est stimulant !

 

 

 

Crédit photo Marie-Line Sina

1 Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.