Menu
Drinks / Gastronomie / Saveurs

A la découverte des sakés Manaturu Shuzo

A la découverte des sakés Manaturu Shuzo

 

Nous vous proposons de découvrir un des joyaux de la gastronomie du Soleil Levant : le saké. Nous partons à la découverte des sakés de la brasserie Manaturu Shuzo , des boissons où créativités et savoir-faire traditionnel se mêlent pour des moments de saveurs uniques.

Les origines du saké

L’origine du saké se confond avec les débuts de la riziculture au Japon il y a 6.000 ans.

Cette boisson japonaise reconnue à l’internationale provient de la fermentation du riz avec le Koji, un ferment issu de la moisissure de plusieurs ascomycètes du genre Aspergillus, un champignon spécifique.
La culture du riz et la production de boissons alcoolisées pouvaient ainsi donner naissance au saké.

Une riche histoire au cours de laquelle la nature et les modes de consommation du saké ont évolué en fonction des circonstances et de la technologie. Une croyance populaire veut que cette boisson sacrée dans les jarres permette une connexion entre le monde des humains avec le celui des Kami (divinité ou un esprit vénéré dans la religion shintoïste).

Autrefois réservé à la cour impériale et aux rites religieux, il s’est démocratisé pour atteindre toutes les couches de population et deve­nir la boisson nationale.

La brasserie de saké Manaturu Shuzo

Située à Ehizen-oho, au centre-ouest du Japon, Manaturu Shuzo est une brasserie de saké dont les origines remontent au second tier de l’époque Edo. Cette société familiale produit du saké depuis 1751 et est représenté aujourd’hui par Keisuke Izumi et son fils Roi. C’est dans un bassin en cuvette où coule une eau pure qui, grâce aux chutes de neiges et au froid rigoureux, ferait partie des 100 meilleures eaux du Japon. Combiné avec l’un des meilleurs riz, cela donne du saké savoureux, produit entièrement à la main dans le pur esprit traditionnel.

Les productions de saké permettent l’expression d’une créativité liée au respect des traditions nippones. Voici les sélections que vous pourrez déguster.

Saké doux

Ces sakés à la douceur incomparable possèdent des arômes fruités et acidulés. La clarté de sa robe témoigne de sa fraicheur en bouche. Se déguste frais aux environs de 10°c. Idéal en accompagnements avec ses sashimis, des tempuras de légumes ou une omelette dashi-maki tamago.

Mana 1751 sweet

MIU rose

Saké sec

 

Des sakés secs et savoureux, au goût proche de l’umami. Egalement connu sous le nom de glutamate monosodique, l’umami est un des cinquièmes goûts de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé. A la fois charnu et légèrement salé en bouche, ils se dégustent autant frais à 5°c que chaud vers 50°C. Accompagnera les plats à base de poisson comme ceux à base de fromage ou de viandes comme le porc ou le poulet.

Kaiseki Honjozo Jogin

Yamahai Junmai

Saké maturé dans le tonneau

Ces sakés ont fermentés et maturés dans des tonneaux pendant un très long temps. Ce qui leur donne une saveur unique, un goût fumé inoubliable et intense. Un arôme fort, complexe, proche de l’épice et des fruits secs qui se dévoile dans une robe ambrée. Accompagnera à merveille les yakitoris ou les plats à base de porc.

Oloroso Junmai Daiginjo maturé en tonneau à Sherry

Islay Malt Daiginjo maturé en tonneau à Whisky

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur manaturu.com !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.