Menu
Beauté / Restaurants

Réouverture de la Maison de Beauté Carita Paris

Carita réouvre rue Faubourg Saint-Honoré

Après deux ans de longs travaux, la Maison de Beauté Carita Paris, a réouvert ses portes au 11 rue du Faubourg Saint-Honoré le 03 octobre 2022.

L’architecture comme langage de beauté

La Maison Carita a fait peau neuve, se métamorphosant en lieu de vie. Son retour, le 03 octobre, est synonyme du retour d’un site emblématique rue du Faubourg St-Honoré.
Ces travaux ont été à l’initiative des architectes Cristiano Benzoni et Sophie Thuillier, voulant mêlés édifices et beauté. À l’entrée de la Maison de Beauté, on trouve l’Atrium, espace de vie où le regard est sollicité vers les alcôves. Les architectes ont voulu mettre en avant un registre légèrement décalé, pour éveiller l’esprit. Par exemple, sur le sol, la dalle posée en diagonale, invite les clientes à déambuler au gré de leur curiosité. Ainsi, cette dynamique s’illumine sous un lustre aux 777 cercles de lumières, dans une aura charnelle : « Tous ces espaces forment un univers fluide comme les textures des produits » (Cristiano Benzoni & Sophie Thuillier).

L’espace beauté de la Maison

Pour ce qui est de l’espace beauté, Carita dispose de 11 suites de beauté, habillées de marbres précieux, un écho aux actifs infusés dans les soins. Pour y accéder, il faut emprunter des escaliers tournoyants, moteurs à découvrir les divers espaces. Les suites sont toutes différentes, afin d’être émerveillé à chaque visite.
Le centre de la Maison de Beauté est le salon de coiffure, placé entre la rue du Faubourg Saint Honoré et l’Atrium où un système de miroirs réflecteurs pivotants, pouvant s’ouvrir et se fermer, favorisent la conversation ou l’intimité. Tout cet univers millimétré, convoque l’imaginaire texturisé des soins.

La coiffure : représentation de la liberté

À la tête de la direction artistique, John Nollet  incarne un nouvel art capillaire, inspiré de coiffures iconiques de la Maison Carita. John Nollet utilise les coiffures des années 60′ comme  » la coupe au bol  » pour la mettre au goût du jour. Cheveux gominés, pointes raides griffées, fibre libre ou brushing parfait, elle se prête désormais à toutes les envies.

John Nollet donne l’illusion d’une beauté sans artifice. Un naturel pourtant exécuté à la perfection. Un savoir-faire de coiffeur, dont il est le seul capable d’envisager les fondations de la coupe, afin qu’elle tombe parfaitement. De plus, l’art réside dans l’idée de ne pas sentir l’outil qui fait la texture. Alors pour réaliser la coupe, pas de boucles, pas de crans, mais des faux plis ingénieusement entremêlés. Pour John Nollet, le court, parfaitement coupé a aussi ça de merveilleux, quand il repousse, on accueille la nouveauté. C’est donc un champ des possibles qui s’ouvre.

Restaurant ROSY by Amandine Chaignot

La cheffe Amandine Chaignot a collaboré avec la Maison de Beauté pour ouvrir le restaurant Rosy, au sein de la Maison. Celui-ci est ponctué de banquettes et d’une bibliothèque où sont disposés des objets, héritage des soeurs Carita. La carte suit les nouveaux usages d’un temps en mode “ rapid ”, représentant la parisienne active. C’est un lieu où chaque détail a été pensé, afin de prôner le calme et l’éveil des sens.

Retrouvez la Maison de Beauté Carita au 11 rue Faubourg Saint-Honoré pour vous faire une beauté ou pour déjeuner.

Lien du site : www.carita.fr

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.