Menu
Accessoires / Mode / Shopping

Des marques de bijoux éthiques 2

La jungle (bijoux)

Qu’est ce qu’un bijou éthique ?

Pour tout connaître sur les bijoux éthiques, retrouvez notre premier article juste ici. Si vous être sensible à ce sujet, nous avons également fait un article sur les bijoux upcyclés.

Dans cet article, nous allons nous intéresser sur les marques de bijoux éthiques moyen de gamme. En effet, nous voulons vous montrer que l’on peut allier l’éthique avec notre budget. Cependant, il faut se rappeler que créer un bijou est quelque chose qui prend du temps, donc qui doit être rémunéré à son juste prix. Voila pourquoi des bijoux faits mains/éthiques peuvent vous paraitre « chers ».

Les marques de bijoux

Elise Tsikis

Elise Tsikis a fait ses études à la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, puis aux Arts Décoratifs de Paris.
Elle va ensuite travailler auprès de studios tels que Christian Dior, Jacadi Paris et Massimo Dutti, à Barcelone.
Cette ville va marquer un tournant dans sa vie. Dès son retour à Paris en 2014, elle a comme projet de créer son propre univers. « J’ai pris le temps de savoir ce que j’aimais et ce qui m’inspirait, le bijou fut une évidence, il comprend tout, la couleur, la préciosité et la matière. » C’est ainsi qu’elle va créer sa marque de bijoux. Elle va s’entourer d’une équipe de femmes passionnées et passionnantes pour créer sa marque. D’ailleurs, la marque prône de fortes valeurs et engagements : elle soutien la Fondations des femmes; elle est membre du 1% for the planet; elle souhaite produire moins mais mieux; utilise de l’or 24K recyclé ou encore, est labélisée « Fairtrade ».  

Elise Tsikis

Aglaïa&co

Créé en 2015, Aglaï&co est une marque de bijoux engagée. Carine la créatrice est passionnée de bijoux mais souhaitait créer différemment afin de ne pas lancer une n-ième marque de bijoux. Ainsi avec l’aide de ses 2 amies, elles se lancent dans cette belle aventure. L’objectif de la marque est de faire bouger les lignes dans le monde de la mode, pas juste au niveau créatif, mais surtout sur la dimension sociale et environmentale, bien souvent trop négligée. La fabrication est française et le sourcing des les matières premières est éthique. L’engagement social est l’ADN de la marque. Ainsi, 5% des leurs ventes est reversé à des associations. D’ailleurs, à la fin de chaque commande, les clients eux-mêmes peuvent choisir à quelle associations ils souhaitent contribuer. Avec le succès de leurs bijoux, la marque a décidé de lancer une gamme de prêt-à-porter et de maroquinerie vegan. Enfin, la marque joue sur la transparence envers ces clients, parle de ces matières premières et de la fabrication.

Aglai&co

 

Okan studio

Ōkan Studio est né suite à un long cheminement personnel ». Margaux Gripon, la créatrice a eu le déclic à la suite d’un voyage initiatique au Japon en Mars 2018. En effet, elle découvre une bijou androgyne, une pièce pleine de puissance et de  poésie. De retour sur Paris, elle apprend à designer en 3D grâce à des tutos sur Yoube et s’achète une imprimante 3D pour réaliser ses premières maquettes en résine. Cette marque représente son combat personnel et cela se retranscrit dans ses sculptures miniatures,  pleine de fougue; de beau et de puissance. Après plusieurs mois à travailler sur sa futur marque, elle a prix son courage à deux mains et se lance « à corps perdu » dans la création de sa marque, dans l’entrepreneuriat. Son parcours et sa sincérité prouve que l’on peut aller au bout de vos rêves et que tout est possible. Ōkan est la transcription des kanjis japonais 王冠  signifiant « couronne ».  Son atelier est situé au Portugal, et porte le label RJC. Ce label est une référence internationale prestigieuse qui certifie l’origine éthique de ses matériaux et le respect des droits de l’homme.

Okan Studio

April Please

En 2016, April Please est crée lors d’un voyage à Los Angeles. Les deux fondatrices, Julia Maufay & Émilie Dupas recherchaient les bijoux qu’il leurs manquaient. Elle se sont donc mises à les rêver, puis à les créer. April Please est donc une marque de « bijoux faits pour elles, par elles, à leur image… et aux multiples visages ». Julie et Emilie bousculent le codes et défient les tendances. La marque créer la surprise en réinventant la manière de porter le bijou. En effet, ici les boucles se dépareillent, les chaînes se brisent et se portent en chocker ou en longueur. La patte d’April Please est le laisser place à l’imagination pour trouver la combinaison qui nous convient. « Faire en France, était une évidence. Créer et fabriquer à Paris une exigence ». Ainsi, dans les rues du 3e arrondissement de paris se trouve leurs principaux fournisseurs. Elles souhaitent donc promouvoir l’artisanat français et soutenir l’économie locale. Sur leur site internet, elles montrent même les étapes de la création d’un bijoux.

April Please

 

La jungle

La Jungle est la fusion de l’art avec toute sa diversité, techniques,  cultures, d’influences et d’esthétiques. Ainsi les collections sont en relations étroites avec les artistes. Le temps d’une collaboration, la marque emprunte les valeurs de chaque artiste qui participent à l’aventure.  De plus, elle s’inscrit dans une démarche de production consciente et responsable. C’est pourquoi, ils travaillent sous forme de petites séries, et seuls les modèles fétiches sont re-fabriqués sur commande. Ils travaillent avec le laiton doré à l’or fin 24K ( la matière de prédilection de la marque) ou encore avec le laiton brut en plaques et fils. Dans le but de réduire leur impact environnemental, ils ont choisi des fournisseurs européens : Parisiens et Barcelonais. Enfin, depuis 2019, La Jungle reverse une partie du prix des bijoux à des associations qui agissent en faveur de causes nobles.

La jungle

 

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.